24 octobre 2010

Desperate Housewives [7X04]

The Thing That Counts is What's Inside

cccc

fyu fhi


Je pense que nous tenons là le meilleur épisode de cette saison 7. Non pas qu'il soit parfait mais je le trouve plus ... moins facile. Certaines storylines m'intéressent plus qu'auparavant & d'autres ne m'intéressent plus autant qu'avant. Prenons l'exemple de Susan. Son activité lui rapporte bonbons et ses factures se remboursent au fur et à mesure. Mouais. Mais forcément quelque chose se met en travers de son chemin vers Wisteria Lane : Une campagne promotionnelle gigantesque. Une idée qui m'a parut stupide avant de la voir. Finalement, cela a beau être prévisible, ça met un peu de piquant. Teri Hatcher utilise de plus en plus le registre du pathétique, ça va un peu. Mais je m'y habitue remarque. Là où ça devient intéressant c'est lorsque un homme mystérieux s'approche de la poubelle où l'affiche de la Delfino y a été jetée. Enfin, je dis que c'est intéressant parce que cela a, au moins, le mérite de faire un petit suspense (il en manquait cruellement jusqu'à maintenant et je ne pensais pas que c'est Susan qui nous l'amènerait). L'intrigue deviendra digne d'intérêt s'il s'agit d'un personnage déjà connu (un ex de Susan, Dave, etc ...), mais décevante s'il nous la refond à la Eddie, avec un inconnu ou un nouveau de cette saison 7 (du genre Keith) dont on se débarrassera rapidement, puisqu'il n'est guère passionnant ni crédible (et là, je ressors l'exemple d'Eddie). En ce qui concerne le personnage de Mike, il a droit à une apparition de 30 secondes à tout casser, c'est un record (essayerait t-il de remplacer Orson Hodge en tant que personnage-fantômas ?). L'autre storylines qui m'a plut, c'est celle de Lynette. A vrai dire, elle ne révolutionne pas son personnage et n'est pas vraiment innovante mais j'ai aimé sa conclusion (la discussion avec Penny dans les escaliers) qui est bénéfique et permet l'arrivée d'une future nouvelle nounou (cf : Saison 1 avec Claire). Un petit détail qui m'a perturbé : Paige, le bébé, ne s'apellait pas Polly quelques épisodes auparavant ? En tout cas, elle aura gagné au change (pas sûr qu'elle n'en aurait pas voulu à Lynette de l'appeler comme un petit poney). Mon regret c'est que les autres Scavo, que j'aime beaucoup soient absents cet épisode ci. Mais cela a permit quelque chose d'inédit : la relation entre Lynette & Penny (à se demander si elle avait vraiment une fille, un peu comme la transparente Celia Solis). Cette intrigue fait à nouveau passer que Lynette est une mauvaise mère trop débordée pour faire attention à ses mioches. Je ne suis pas d'accord : c'est vraiment une mère excellente de mon point de vue. Alors attention, Marc Cherry, plus de mauvaises remarques de ce genre (puis tu les as déjà assez faites auparavant.)

fuhgi fug

Afin de rester dans les intrigues mêlant ces fameux mioches que nous aimons tous, j'entame la critique de la storyline des Solis. J'aimais bien l'idée à la base, que les Solis héritent de la partie ''émotion'' était osé et dangereux. Et hop, les scénaristes sont tombés dans le piège (déjà ?!) : ils ont reculé et ont tourné cela dans le registre comique. Erreuuuuur fataaaaale. Bon j'exagère sans doute un peu, mais franchement quoi. Le coup du ''la fille de Gabrielle est en fait, comme elle, avec 15 cm de moins'' est trop facile, c'était garanti qu'ils le feraient ça. En plus, je trouve ça ridicule parce qu'on compare à nouveau les Solis avec des gens gros & pauvres, cela donne des situations comparables au précédentes et donc, les Solis stagnent malgré l'intrigue de fou qu'il auraient pu avoir. Mais je me demande quand même comment cela va se finir (s'ils nous enlèvent notre Juanita ... ARGH). La chose à laquelle je m'attend, c'est la mort des parents de la fille biologique de Gaby & Carlos (comme ça, hop, ils auront les deux filles et on n'en parle plus). Puis n'oublions pas que chaque année, des personnages embêtants disparaissent facilement dans le fameux épisode catastrophe (je parie sur eux cette année !). Pour en venir à ma déception du jour, j'en viens à Bree. Oh ma chère Bree, un des meilleurs personnages de série TV, qui est en train de nous lâcher ... J'avais pourtant bon espoir à l'apparition de Danielle & de son fils mais ils n'ont été là qu'une scène, l'arnaque. La rivalité de Bree & Renée fait un peu sourire mais c'est là son seul intérêt (celle de Susan & Edie était un régal si on compare et c'était le cas !). Puis Keith, encore, s'il était intéressant ... mais même pas. On ne sait rien de lui. Je finis avec les Young, j'aime bien Beth mais elle n'est encore que sous-exploitée, j'attends son coup de colère contre Paul, qui tarde, tarde, tarde ... C'est sans doute elle la complice de Felicia (tiens, où est t-elle d'ailleurs ?) j'espère être surprise mais le coup de racheter les maisons, je le sens un peu trop banal pour le moment. Et l'intrigue me parait secondaire quant au reste. Donc, je fais ce que je fais depuis le début, j'attends. J'espère notamment voir Karen, Roy, Bob & Lee plus souvent et que l'on évoque les anciens personnages comme Katherine ou Robin par le biais de ceux qui sont restés. Allez, s'il vous plait.

fhgifugiu



Conclusion : Des défauts qui gâchent le paysage des éléments positifs. Mais cela reste appréciable.

 

Posté par w0wstella à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Desperate Housewives [7X04]

Nouveau commentaire