Someone to watch over me

Monsters in the end

For whom the bell tools

(Season Final)

cccc

GUK SPENCER_TOBY


La fin de la première saison de Pretty Little Liars est arrivée. Etait-ce un final inoubliable ? Non. Est-ce correct ? Oui, si on tient compte du niveau général de la série. J'avais bien aimé les précédents épisodes, mais cette nouvelle fournée se place tout de même en dessous. Bien que le season final soit riches en péripécies pour le moins invraisemblables, il est loin d'être le final espéré. Comme prévu, le mystère de ''A'' n'est pas résolu. Mais moi, je dis : Tant mieux. Oui, cette intrigue est la source de la série, elle ne peut s'en passer. Et quitte à étendre le suspense un an de plus au minimum... Pour tout vous dire, j'aurai fait exactement la même chose. Résoudre une telle affaire ne prend pas si peu de temps, ça me parait réaliste de la faire durer. Il y a tellement de choses à dire et à expliquer que le fait de terminer dans le 1X22 n'aurait donné qu'un baclage total. Au moins, nous avons l'espoir qu'un jour, cette énigme sera bien résolue. Il suffit juste de lui laisser le temps.

En brossant mentalement le bilan de cette première saison, j'ai pu distinguer deux/trois personnages qui se révélent mes favoris ... Spencer, Hannah & Toby. Ce sont également eux qui font que les choses avancent et qui ont été les cibles privilégiées de A. Ce qui me laisse penser, qu'ils auront la plus grande importance dans le futur. Hannah, la fille superficielle du début a évolué mine de rien et se retrouve paumée et trahie quand elle découvre les véritables intentions de Caleb. Ces trahisons sont la mode dans les séries, chaque show a la sienne. Mais ici, cela m'embête d'autant plus, que j'aimais bien ce Caleb et son duo avec la demoiselle. Oh, l'intrigue n'est pas prenante aux tripes, mais elle est tout de même intéressante puisqu'elle se rattache au mystère. Caleb avait un lien avec Jenna, mais n'était qu'un sbire, ce qui est rattrapable pour se faire pardonner. Ce qui arrivera très prochainement. Mis à part cela, et c'est un peu dommage, on oublie les intrigues précédentes de la blonde en ce qui concerne ses soucis financiers ou le chantage de A qui y était lié, et que j'avais trouvé fantastique. Par contre, on retrouve Lucas. Mais il ne sert qu'à ramener Caleb en se liguant contre Mona. J'aime bien cette Mona. Pourquoi, je ne sais pas, elle est presque inutile mais c'est sympa de la croiser, j'aime bien. J'ai lu quelque part, que dans les livres originaux de la série, c'était elle, la fameuse A. Les créateurs de la série ont tout de même spécifié qu'ils ne suivraient pas la même résolution. Ouais, enfin, c'est ce qu'ils disent. Et c'est là où je me suis dis, que ces livres ne doivent vraiment pas être bons. Comme il parait que ceux de The Vampire Diaires ne le sont pas non plus. Eh bien, cela pourrait répondre aux réfracteurs de PPL : Comment faire d'une mauvaise série de romans, un chef d'oeuvre télévisuel ? Mais je m'égare. Spencer, elle, nous offre, les meilleures parties d'épisodes. Les derniers ne font pas exception. En la liant à Toby, les scénarites ont eu une excellente idée, qui a donné un nouveau souffle à cette affaire. L'alchimie entre ces deux là est parfaite à mes yeux. C'est quelque chose de difficile à expliquer mais je les ressens bien. Quelque chose de fort les unit. Et je pense qu'il y a de quoi en faire quelque chose d'intéressant. Toby a un aura mystérieux qui me plait beaucoup. On l'associe vraiment au meilleur personnage. Spencer, plus ça va, plus elle se retrouve dans de délicates situations. Toby est un plus au milieu de tout ça. J'ai aimé sa sortie du manège de la fête forraine, après s'être faite piéger quand elle retrouve Toby contre l'influence de sa mère et de sa soeur. Melissa, d'ailleurs, qui m'intrigue de plus en plus. Je pense maintenant qu'elle est liée de très près à A, je pense même qu'il s'agit de la même personne. C'est Ian qui m'y a faite pensé dans une de ses paroles dans le season final. Je n'en dirai pas davantage mais disons que mes soupçons se détournent par ici. Ce dernier épisode fait d'ailleurs de Spencer la star de la série. Elle semble vraiment LA cible de A et de ses complices (si complices il y a.) Alors, est ce que la Hartings a quelque chose à se reprocher ? C'est une perspective qui ne me déplait pas du tout. J'aime le courage et la fierté de ce personnage qui ne se laisse pas démonter.

Contrairement à son amie Emily. Je n'aime pas beaucoup cette dernière. Du moins, dans les épisodes précédents. Elle m'est maintenant plus sympathique mais je continue de penser que l'on s'en passerait sans difficulté. Néanmoins, son homosexualité apporte un plus à l'histoire même si Emily n'est finalement résumée qu'à cela. C'est la source de ses rapports plus ou moins compliqués avec ses parents, ses relations amoureuses bien sûr mais aussi son lien avec Alisson. L'actrice est la plus mauvaise de Pretty Little Liars, ça ne me gêne plus, je ne la vois plus vraiment. J'aimerai qu'elle soit plus active et plus impliquée dans la trame principale et qu'elle soit plus libérée. Vraiment, ça apporterait quelque chose de différent. Aria est le personnage ''plaisant au début, un peu lassant à la longue'', elle devient répétitive et oriente ses histoires dans un sens unique : Sa relation interdite et ses parents. Embarrassée d'un frère inutile, elle tente de rendre ses géniteurs plus adultes tout en fréquentant un autre adulte, Ezra. On se cesse de mettre en danger leur secret sans que cela soit le cas, et c'est blasant. Rien n'a vraiment bougé en ce qui les concerne. Et à part ressentir quelques élans de jalousie amoureuse et faire bisous bisous du bout des lèvres, ils sont casiniers et ennuyants. Je parle de l'ex qui met le doute à l'adolescente, mais qui n'était qu'une fausse alerte assez prévisible. Ca aurait pu être marrant, léger et sympathique, mais ça ne sert qu'à meubler les sous-intrigues. Les scénaristes ne sont même pas assez subtils pour le cacher. Au final, on nous fait croire que la relation est compromise, Ezra va enseigner ailleurs, son ex à proximité. Bad news : On va encore en entendre parler.

En ce qui concerne le meurtre d'Ali en lui-même. J'avoue me perdre de part ces rebondissements -plus ou moins importants - en série. A n'est finalement peut-être pas l'assassin de l'adolescente. Qu'en est t-il de Ian ? Il n'a visiblement pas tué Ali. Mais étant impliqué (forcément), il serait A ? J'avoue être perdue. Oui, perdue dans Pretty Little Liars. Ais-je honte ? Ben, oui, un peu. A suivre.

GUUK HANNAHEMILY


Conclusion : Je ne suis finalement pas déçue d'avoir continuer mon visionnage de PPL, pourtant pas gagné au départ (cf : review du pilot.) En bref, peut mieux faire. Mais peut également être plus mauvais. Le Guilty Pleasure par excellence. Parfois, complétement invraisemblant mais très addictif et ambitieux.