Letting Go

cccc

FYF HGUFGV


Au stade où j'en suis dans ma critique, j'ai le sentiment de sur-noter cet épisode. Mais voilà, j'ai mis trois étoiles au premier et celui-ci est mieux. Toutefois, il m'était impossible de mettre quatre étoiles. Cet épisode reste plus accrocheur que le précédent. Pour cause, l'enquête policière (qui prend toujours une importance trop grande) est traitée avec davantage d'application, les bouleversements ne manquent pas et la fin est finalement assez surprenante, quand on ne cherche pas à la deviner avant qu'elle ne soit résolue. Le détail (qui en réalité, n'en est pas un) qui m'a sauté aux yeux pendant ''Letting go'', c'est le mauvais casting. Excepté la star de la série, Dana Delany, et sans doute Jeri Ryan (la patronne), aucun personnage ne me rentre en mémoire. Ce n'est pas faute de ne pas avoir essayé, on a mis un peu d'humour de par les deux assistants de Megan. Mais ça ne prend pas, tout simplement parce qu'on se fout de ses personnages, qui sont plus que secondaires. Ca saute aux yeux, qu'ils ne sont qu'un petit remplissage (parce qu'il en fallait bien un.)

On creuse dans cet épisode, comme promis, la relation entre Megan & sa fille adolescente. On nous ressert une histoire plutôt vu et revue dans les séries où les personnages occupent une fonction prenante (medecins, homme/femme d'affaires, etc ...) A part cela, la storyline n'est pas mauvaise non plus. Seulement traitée de façon superficielle, puisque l'intérêt majeur de la série ne semble pas être ici (si j'ai bien compris.) Je pense que nous aurons droit à une histoire entre la légiste et l'enquêteur médico-légal. Ce n'est finalement pas une mauvaise chose si cela permet d'humaniser le personnage. Ce duo pourrait être intéressant à exploiter.

Comme je l'ai dis, l'enquête m'a bien plu. Selon moi, elle passe trop au premier plan et prend le risque de paumer son public (audiences en nette baisse comme je l'avais prédis.) Néanmoins, je l'ai trouvé plutôt bien traitée, en finesse et finalement assez prenante. Les parties ''décryptage du corps'' me plaisent bien. Je pourrai toutefois reprocher ce que l'on voit également beaucoup, les aides invonlontaires qui font percer le mystère. Ici, il s'agit du maquillage qui coule ou encore des larmes mentionnées par le suspect en salle d'interrogatoire. Je ne trouve pas cela très subtil. Et faut dire, que nous y avons souvent droit, ça enlève le réalisme et je vois ça comme ''le miracle'' du jour, ...qui, tombe à chaque épisode. Attention de ne pas emprunter un schéma de résolution identique.


GYUG VYF


Conclusion : Nous sommes sur ABC, et donc en droit d'en demander plus. '' L'art et la manière de créer des personnages attachants dans un univers familier plutôt que froid et sans attaches '' ne semble pas être le titre du livre de chevet des scénaristes. Qui doivent certainement regarder les Experts pour s'inspirer.