Helping Hand

cccc

bbb   b


Pas mauvais. Et même meilleur. Mais la note ne peut pas suivre, on est loin de se rapprocher de l'excellence. Je reproche à cet épisode sa prévisibilité, pour un cop show (série policière), c'est quand même ultra-génant. Néanmoins, j'ai passé un bon moment, sans regarder l'heure. Le personnage de Megan Hunt se rend compte de sa froideur, elle fait des efforts tout au long de cette nouvelle enquête pour s'interesser à ses collègues. J'ai trouvé ça pas mal, même si c'est tôt pour cela. J'aurai aimé qu'elle soit dotée d'un humour pince sans rire. Autant assumer jusqu'au bout sa froideur glaciale. Mais tant pis, j'aime également le fait qu'elle devienne sympathique avec plus ou moins bien de réussite. Je continue de penser que ses collègues sont sans intérêt. Toutefois, je mets de côté le personnage de l'enquêteur, qui s'est un peu révélé dans cet épisode, notamment à la fin. J'espère qu'une continuité sera apportée. En ce qui concerne les autres, l'enquêtrice est elle, complétement inutile tant on la voit sans la voir ; on l'écoute sans l'écouter. C'est vraiment, à mon avis, une grande flemme des scénaristes. Un peu de consistance n'est pas dure à apporter. Et dès le début. Histoire de ne pas être laché par les téléspectateurs infidèles. Quant au sosie du mentalise (oui, le gars de la première photo de l'article dont j'ai oublié le nom), eh bien, il n'a rien de marquant non plus. Mais je me répète, ce n'est pas pour autant austère et repoussant. Enfin, pas entièrement.

Quant à l'enquête de la semaine, je l'ai dis, elle était prévisible. J'avais le coupable (la coupable, en l'occurence) en tête depuis le début. Vous savez c'est toujours ce personnage que l'on connait depuis le départ, sans l'avoir soupçonné. On sait également que les coupables ''idéals'' ne le sont jamais. Vous passez donc 30 minutes à vous dire qu'ils se trompent mais qu'ils ouvriront les yeux 10 minutes avant la fin. Je ne parle pas que de Body of proof, les cop shows, en tout cas, ceux que j'ai vus, sont comme ça. Et c'est cela que je n'aime pas. Néanmoins, j'aime encore et toujours, les scènes de découverte et ''fouille'' du cadavre. C'est un aspect qui m'intéresse et que je suis avec grand intérêt. Les tremblements de la main de Megan sont également une bonne chose, continuité oblige. J'ai apprécié que la victime soit une ancienne patiente de l'ex-chirurgienne. C'était une bonne piste pour sa prise de conscience. C'est ce genre de choses qui me font penser que Body of proof en a sous l'épaisse carapace. Et je l'espère sincèrement.

bbbbbb


 

Conclusion : Scénaristes, ne vous reposez pas sous vos lauriez, ya du boulot !