De The return

à

Klaus

ccccc

Copie_de_Copie_de_Copie_de_58738862_p  Copie_de_Copie_de_Copie_de_Copie_de_Copie_de_58738862_p


Voyez-vous, j'ai tellement aimé cette saison 2 que j'avais envie de mettre la totalité des cinq étoiles. Oui, je pense que tout les revieweurs s'accordent à dire que cette saison 2 est, au moins quinze fois meilleure, que la saison 1, qui n'était pourtant pas mauvaise. Comment l'expliquer ? Des personnages secondaires soudainement devenus aussi utiles que les principaux. Je parle de Caroline, pour qui la transformation a été l'occasion de briller mais aussi de Tyler, complétement inutile l'année dernière, qui a apporté un tout nouvel univers à celui des vampires : les loups-garous. En fait, seul Matt reste dans la même situation de léthargie. L'arrivée en chair et en os de la tant attendue Katherine n'est certainement pas à négliger dans ce processus amélioratif également. On doit beaucoup à l'actrice Nina Dobrev, qui incarne la gentille Elena et la méchante Katherine, on peut dire qu'elle a un boulot beaucoup plus conséquent cette saison sans que cela se ressente négativement dans ses interprétations. Elle fait un bon boulot. Katherine n'est pas un personnage décévant, ce qui était un risque étant donné qu'on l'a attendu pendant un an. D'entrée de jeu, elle se fait remarquer par sa perversité, elle joue sur sa ressemblance avec Elena pour semer le trouble notamment chez Damon, et oui, c'est possible. Katherine est partout, chez les vampires, les loups-garous, les flash-back … Elle a une bonne alchimie pour tous les autres personnages.

Cette saison apporte également de tout nouveaux duos tels Caroline & Stefan, qui s'improvise coach du savoir vampirique. Bien vu. Cela a le mérite de nous en apprendre davantage à nous aussi. Puis, il y a Mason, l'oncle Lockwood. Je dois dire que j'ai trouvé ces scènes ennuyantes au départ, jusqu'à ce que la révélation arrive enfin : ce sont des loups-garous. Mais Tyler n'avait pas de scènes intéressantes. Ne se confiant à personne, ou presque, c'était pas franchement captivant. Il était dans l'ignorance. Dès qu'il ne l'a plus été, j'ai aimé son rapprochement d'avec Caroline. Cette histoire de pierre de lune, était assez ennuyante au départ également, on en entendait sans arrêt parler sans savoir ce qu'elle représentait. L'attente a été longue. J'ai été déçue également par la scène de confrontation entre Elena & Katherine, c'était bien trop simple, sans artifices et c'est arrivé un peu tard. Ce qui était bien plus distrayant, c'était Damon, qui s'incruste avec les ''grands'' chez la tante Jenna, avec Alaric. C'est un personnage qui est sûr de ne pas nous laisser indifférent quand il apparaît quelque part (je ne parle pas spécialement de son physique, je précise.)


bgu    Copie_de_Copie_de_Copie_de_Copie_de_58738862_p

Je parlais du côté ennuyant de l'intrigue de Tyler. Eh bien justement, on s'est réveillé lors de l'épisode 2X05, qui nous apprend qu'il suffit de tuer pour se transformer à chaque pleine lune. Bien sûr, cela n'enchante pas notre ami Tyler, qui redouble d'attention quant à ses actes. On sait bien que ça va finir par arriver (quel intérêt sinon ?) et effectivement, cela ne tarde pas. La présence de Caroline était primordiale dans cette scène, qui se produit au milieu d'une fête. Cela permet d'associer les histoires vampiriques à celle des loups. Caroline devient de plus en plus intéressante, la partie avec sa mère qui découvre la vérité était bien mené ; la solution de facilité étant de lui faire oublier mais l'hésitation était là : Peut-elle lui faire confiance ? Est-ce que l'amour de sa mère restera inchangé ? Nous n'en avons pas l'impression. La suite de la saison indique que la mère l'a finalement compris quand même, Matt également. On en sait pas tellement plus sur leurs intentions. Il se passe tellement de choses dans cette saison, que nous n'avons pas le temps de nous apitoyer sur une déception, le rythme est intense, parfois tellement que l'on a du mal à tout bien rassembler dans notre tête. C'est ce que je pourrai reprocher à la saison. Mais cela vaut toujours mieux que la lenteur de la saison 1. Ainsi, Damon retrouve un peu de sa cruauté, parfois perdue en cours de route. J'ai aimé le meutre de Mason, devenu inutile. Damon a le mérite de bien faire le ménage. Il deçoit parfois pour son attitude plus … respectueuse. Mais cela ne me dérange pas, ça le rend plus crédible, lui qui fréquente des gentils. Comment resté trop méchant au milieu de toutes ses bonnes actions ? Comment ne pas évoquer l'épisode 7 (Masquerade) jugé comme étant le meilleur de la série jusqu'ici, je ne peux qu'être de cet avis, il fait parti des meilleurs. Les plans contre Katherine sont suffisamment bien construits pour que le doute continue de planer (Vont-ils y parvenir en prenant le risque de se débarasser trop tôt d'un personnage bien distrayant ?) l'issue est très réussi. Elle est là sans être là en parvenant quand même à semer le trouble, encore une fois. J'aime ; j'adhère.

Il en aura fallu du temps pour que Bonnie, la sorcière apporte sa touche intéressante. On la voyait de temps en temps quand on en avait besoin pour quelques bricoles (c'est comme ça quand il n'y a qu'une seule sorcière dans le coin) elle avait perdu de sa superbe. Et bien, de mon avis, cela a été corrigé. J'aime bien ce personnage. Parfois agacante, on ne peut nier son courage et sa détermination qui apporte beaucoup dans certains épisodes. J'ai apprécié sa relation avec Jeremy, malchanceux en amour avant cela. L'association amoureuse entre humain & ''créature'' fonctionne toujours dans la série. Damon a lui aussi droit à sa relation (bien que différente) avec la vampire, Rose. Je dois dire que je n'ai pas franchement aimé cette idée. C'est bien de l'associer comme ça à quelqu'un mais ça tombait un peu comme ça de nulle part. Une pirouette scénaristique quoi. Ce personnage n'était pas essentiel si ce n'est pour nous apprendre l'existence de Klaus et d'introduire le vilain Elijah.

 Copie_de_Copie_de_58738862_p   Copie_de_58738862_p

L'introduction de ce dernier est bien bénéfique pour la mythologie de la série, qui devient de plus en plus passionnante. On en apprend sur le double qu'est Elena. On sait qu'elle est maintenant en danger et c'était prévisible. Je ne m'inquiète pas pour elle, il ne lui arrivera rien de mortel, c'est impossible de toute façon. En parlant d'Elena, je continue de penser qu'il lui manque de la niaque. Je pense que cela restera le cas tant qu'elle demeurera humaine, et j'espère que cela changera. Certains personnages secondaires la dépassent parfois en intérêt. J'ai parfois du mal à trouver crédible l'amour de Damon pour elle, lui qui est si cynique. Pour moi, il manque quelque chose. Katherine est bien plus passionnante, d'ailleurs j'apprécie particulièrement le fait de ne pas savoir où elle se situe, un coup elle est avec les Salvatore, l'autre avec Isobel, … C'est une instable qui va où ça l'arrange en parfaite égoïste. J'aime beaucoup. Il est difficile de la déchiffrer mais le mieux c'est de ne pas lui faire confiance tout court, jamais comme le font les gentils. Par contre, je dois être une des seules à penser que les flash-back sont utiles mais vraiment rasoirs. Généralement, ils apportent des infos à ne pas négliger mais ils font lentement passer le temps.

Comme je le disais, tellement de choses se produisent dans ces 19 épisodes, que je ne pourrai jamais parler de tout. Je me rend compte que j'ai oublié plein de choses. Comme les sorciers. J'ai apprécié qu'il n'y ait pas que Bonnie et que ces derniers agissent pour le mal, il en faut des deux côtés. Ils ont apporté aux gentils finalement. J'ai aimé cette partie. On en apprend sur Elena, qui décide de se sacrifier, pour moi, il n'y a toujours pas lieu de s'inquiéter et je n'avais pas tord puisque un plan B existerait pour la sauver du sacrifice qui briserait la malédiction. J'ai d'ailleurs trouvé qu'il manquait quelques renseignements sur cette dernière. On en sait pas assez, c'est confus dans ma tête. Elijah est un personnage comme j'aime , avec une frontière mince entre le bien et le mal. On a du mal à savoir où il se situe et on sait pas plus que les personnages. Il surprend et c'est appréciable. Même chose pour les loups-garous, venu chercher Tyler. La confrontation avec les vampires était vraiment prenante. De bout en bout. Où se situait Tyler ? Son départ m'a attristé mais je suppose que c'est pour mieux revenir. J'attend cela avec impatience tant cela a influé positivement sur Caroline. Avant cela, j'ai beaucoup aimé l'épisode 15 du diner chez Jenna. Damon, Alaric et John (qui fait son retour) est une alliance inédite mais plaisante pleine d'ambiguité. La partie concernant le retour d'Isobel était réussie également. Jusqu'au bout, on n'a pas su quoi en penser. Enfin, si, on la croyait du côté de Katherine mais finalement … c'était de celui d'Elena, ce qui chamboule un peu ce que l'on a pu croire jusqu'ici. Plaisant, particulièrement le suicide qui en découle. C'était une bien bonne scène. Très symbolique. Quant aux derniers épisodes, ils sont centrés sur Klaus qui prend place dans le corps d'Alaric. On attendait plus de cruauté de sa part, mais je suis certaine que cela va arriver prochainement. Difficile de ne pas apprécier le coup de Bonnie & Damon contre celui-ci. Je n'ai qu'une seule envie, revenir voir la suite.

yhvukhyv    vhfvkuyfvu


 

Conclusion : Quand je pense à tout ce que j'ai omis dans cette critique ... Une saison riche, rythmé, parfois trop pour tout suivre correctement. Mais une saison que l'on n'oubliera pas, indéniablement maitrisée de bout en bout par ses scénaristes.