15 mai 2011

Desperate Housewives [7X21]

Then I Really Got Scared

cccc

dy  dyyyy


Ca y est, vous pouvez respirer ! Je suis enfin satisfaite d'un épisode de la série dans cette saison 7. J'ai trouvé ça plus fun que les semaines passées. Mais c'est toujours pas tout à fait ça surtout pour une fin de saison. Lynette est devenu sacrément chiante dis donc et j'aime pas quand je me sens obligée de ne plus aimer un personnage que j'aime. Elle est devenue tellement orgueilleuse qu'elle ne supporte plus la réussite de Tom, elle, qui s'est plaint des années durant du manque d'initiative de son mari. J'ai détesté sa réaction. Par contre, j'ai bien aimé l'idée de se servir de leurs compétences pour faire voter les enfants (que ça fait plaisir de voir un peu plus 10 secondes) mais j'aurai préféré que cela soit traité de façon comique (oui, j'ai bien dis ça) de toute façon, Desperate Housewives rate complétement le coche dosage humour / drame cette année. Quand ils font du drame, le comique est mieux approprié et quand ils choisissent le comique, je préfère le tragique. C'est peut-être une question de goût mais ça me parait grossier. Deuxième intrigue bof, celle de ... TAN TAN TAN (bruits de tambours) ... Gabrielle. Cette saison 7 a chié toutes ses intrigues, qui, certes n'ont pas toujours été exceptionnelles ... mais qui avaient de la gueule et qui savait manier le politiquement incorrect. Alors, maintenant ... Ouais, son intrigue est basée sur un film d'horreur. Juanita est toujours marrante et volerai la vedette à sa mère. C'était sympa pour cela uniquement. La fin nous sort un autre très mystérieux qui n'a apparemment rien à faire d'autre que de rester poster très discrétement devant la maison des Solis. Intéressant. Je vous le donne en mille : c'est son beau-père violent qui a fait je ne sais quoi d'autre. Beaucoup de drames pour la famille cette année mais aucun au minimum assumé et géré.

Voilà, ce qui nous laisse le meilleur du côté de Bree (qui n'a pas été gâtée cette année) et Susan (qui me surprend agréablement cette année, finalement.) Oui, donc, Bree a une intrigue 100% Chuck enfin disons plutôt 99. Puisque Renee occupe, quand même, deux micros scènes. J'aime bien ce Chuck, il a de l'humour et c'est bon à prendre. Le coup de faire passer Bree Van de Kamp (ou Hodge ou autre) est plutôt osé et ça m'a beaucoup plu) voilà c'était rafraichissant. Ce bon vieux Keith a très bien fait de partir retrouver son fils. Malheureusement, Bree n'a plus grand-chose d'autre à se mettre sous la dent. Enfin, Susan a droit à une intrigue qui faisait un tout petit penser à celle de Lynette avec cette chère mère au foyer respectable, Maisy Gibbons. En moins frais. Paul & Felicia sont trainés comme des boulets (un peu à la Angie Bolen & Dave Williams si vous vous souvenez. Néanmoins, je retiens cette histoire de cookies à récupérer. Quand on y pense, la Felicia n'est pas si maligne que ça. Elle ne parviendra pas à le tuer son Paul et l'idée de mettre Susan en taule est plutôt ridicule. Elle sortira l'épisode prochain et on fait passer Paul pour un abruti qui a oublié l'existence de sa pire ennemie, Felicia et qui est capable de penser que la Mayer est une vengeresse suffisamment couillonne pour empoisonnes les plats qu'elle lui apporte elle-même. C'est pas un prix nobel mais enfin ...

dyy   dyyy


Conclusion : Wisteria Lane est magique. Oui, il semblerait que le quartier ait le pouvoir faire oublier ce qui semble trop difficile à vivre et à surmonter pour ses pauvres habitants. Mais qui ne révêrait pas de vivre à Wisteria Lane ?


Posté par w0wstella à 01:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Desperate Housewives [7X21]

    Un épisode sympathique sauf pour Gaby, mais très vite oubliable. Attendons de voir le final maintenant...

    Posté par piouy, 15 mai 2011 à 13:19 | | Répondre
Nouveau commentaire