07 novembre 2010

Desperate Housewives [7X06]

Excited and Scared

c

Copie_de_58738862_p gr_z


Ah ... que dire d'un épisode qui ne fait rien avancer ? C'est en tout cas, le sentiment que j'ai eu en le visionnant. Bien sûr, quelques intrigues avancent ... mais trop lentement et de manière trop inégale. Prenons Gabrielle, avec cette histoire d'enfants échangés, un coup tout va bien, puis dans l'épisode d'après, rien ne va plus. J'ai toujours dit que cette intrigue avait beaucoup de potentiel, il n'est pas suffisamment exploité telle est la règle de Desperate Housewives. Pendant que l'affaire Mama Solis est déjà oubliée, Gabrielle se prend de plus en plus d'affection pour sa fille biologique, ce que Juanita décèle vite (Celia, elle, est toujours stupide et ne voit rien), j'ai toujours eu l'impression que Gabrielle n'aimait pas ses filles, avec sa vraie fille, c'est différent, donc oui, c'est dur à avaler pour Juanita. Compréhensible. Mais c'est tout ce que nous avons, Carlos se fait de plus en plus rare, aucune profondeur n'est apportée au sujet, ce que je regrette beaucoup beaucoup beaucoup ... Pas une seconde, ils semblent se demander ''Que faire dans la continuité ?'' parce que je les vois mal continuer de cette façon là. Et puis, ce n'est pas sain du tout. Ah, quelle histoire ... ! Mais au moins, cette storyline a le mérite de m'intriguer. Pour Susan, les choses bougent davantage et vous savez quoi ? C'est la meilleure partie de l'épisode (Je n'ai jamais dit ça sur la Mayer-Delfino auparavant) J'ai adoré voir Susan menacer Paul, d'habitude, elle a tendance à ne pas réfléchir et d'agir comme une gamine mais sa méthode, cette fois-ci, s'est révélée plutôt maline. Paul, lui, est également préoccupée par sa femme, Beth, assez étrange. Je dois dire que j'aime assez ce personnage, il peut être surprenant par la suite ... Malheureusement, je sens que cela devient prévisible en ce qui concerne l'identité de la mère de Beth (qui est certainement Félicia.) Je veux être surprise, malgré tout. Comme je le pensais, Beth est vierge. Qu'est ce que cela apporte à l'intrigue ? Je n'en sais rien, ce n'est ni humoristique, ni dramatique, ici. Nous verrons par la suite. Par contre, j'ai adoré la scène où Beth menace Susan d'une arme, ça faisait très Hitchcokien (Beth ressemble à une de ses femmes des années 70), ce fut un régal. A suivre (tout cela me parait assez peu crédible mais j'essaye d'y prêter moins attention ... nous sommes bien dans une série TV.)

Bree, elle, n'a toujours pas d'autres histoires que celle qui la lie à Keith. On apprend que celui-ci est en liberté surveillé pour avoir défendu une ex-petite-amie face à un homme malveillant. Keith est donc bagarreur quand il s'agit des femmes. Bree est émerveillée, et cherche donc à provoquer cela quand un homme la drague. C'est réussi, il réagit au quart de tour. Ils s'embrouillent quand même et cela sert à Bree de dévoiler son passé noir à elle aussi, son alcoolisme (c'était sympa de l'entendre reparler du passé, j'aime toujours ce genre de clin d'oeil) mais je trouve cette relation assez surfaite. On en sait pas grand-chose, simplement parce qu'on n'a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Dommage, dommage. Je souhaite un peu plus de substance afin de pouvoir ENFIN me décider sur leur duo. Lynette, elle, apporte le côté décevant de l'épisode. Entre elle & son mari, un nouveau problème : la belle-mère. Cette fois, il ne s'agit pas d'embrouilles à deux balles, mais d'un soucis de maladie. Cela pourrait être intéressant mais ça ne l'est pas. Ca ne va pas au-délà du ''T'as un problème, je te met dans une maison adaptée''. C''est tout comme l'intrigue de Bree, surfait, on se contente de la suivre à distance. Le potentiel de ces deux femmes (Bree & Lynette) est gâché, alors que c'est sur elles deux que le show reposait autrefois, la tendance s'inverse ...

Dans cet épisode, moins de Renée (d'un côté, ce n'est pas plus mal, elle ne sert qu'à tenter (mal) de remplacer la regrettée Edie), pas de Karen (ça, je regrette davantage), une apparition de Lee en Marylin Monroe (pas vraiment essentielle.) L'humour en est moins présent, chose que je regrette tant les joutes verbales de Karen & Lee, notamment, apporte un plus rafraichissant à la série. Trop de manque cette année.

fezf tzg


Conclusion : Moyen. C'est à dire ni mauvais, ni bien. Cela en devient frustrant. Je ne peux ni me défouler, ni écrire d'éloges. Un des seuls grand intérêt de l'épisode fut de voir Juanita en chien. C'est dire ...


Posté par w0wstella à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Desperate Housewives [7X06]

Nouveau commentaire