Pilot

cccc

BOP


Body of proof est la nouvelle série ayant pour vedette Dana Delany, la Katherine Mayfair de Desperate Housewives. Son personnage avait été évincé parce qu'il avait été réduit à un simple personnage secondaire décoratif devenu complétement fou. L'actrice aura donc réussi à trouver sa série propre qui mettra son talent en lumière. Oui, parce que ne comptez pas avoir affaire à une galerie de personnages intéressants ici. Seule la légiste Megan Hunt semble compter aux yeux de celui qui a écrit cet épisode pilot. Un épisode qui ne m'a pas déplu mais qui est loin d'être un coup de coeur. La série mêle médecine post-mortem et enquête policière. Je me demande où sera la place pour le reste, ce qui nous passionne le plus, les psychologies des personnages importants ainsi que leurs relations. C'est ici inexistant - ou presque - on insiste (encore et encore) sur le côté renfermé de Megan, sur qui on sent les influences du Docteur Gregory House. C'est plus ou moins réussi. Elle peut susciter quelques sourires (cela a été mon cas) mais c'est loin de faire rire jaune. Et le côté tire-larmes (arrivé trop tôt) gâche un peu cet effet. En plus, les histoires dramatiques (accident, divorce, travail prenant, enfant éloigné) ne sont pas tellement originales et sentent le réchauffé à plein nez. Mais le charme de Dana Delany rend cela plus agréable. C'est une belle femme plutôt bonne actrice qui posséde déjà un aura sympathique crée par son ancien personnage de la série populaire dans laquelle elle a tantôt joué. Pour cela, Body of proof a ses chances. Cet épisode a fait 14 millions de téléspecteurs, c'est un score très respectable mais qui aura chuté au deuxième épisode. Cela ne fait aucun doute. Moi, j'ai tout de même envie de voir la suite. L'enquête, sans être très surprenante, n'a pas de longueurs, elle est bien rythmée et le personnage principal excelle dans son travail, c'est sympa à regarder. J'aime bien la voir décrypter de moindres détails (trace d'alliance, signes de stress, etc ...) A condition que çe ne soit pas trop répétitif, je pourrai m'y laisser embarquer, sagement, sans grande passion, toutefois. Du moins, pour l'instant. De plus, le métier de médecin légiste m'intéresse grandement (je ne pensais pas qu'ils avaient droit à une place de ce type dans une enquête, cela reste à vérifier.)

FY FUH


Conclusion : Si Dana Delany est à la recherche de preuves corporelles, le téléspectateur, lui, est à la recherche de preuves de qualités, encore trop discrètes dans le show. On ne s'attache pas encore au contexte, aux décors, au personnages. Il y a un manque de personnalisation. Trois étoiles pour un pilot qui m'a donné envie de continuer et d'y croire.